Conseil en gouvernance et recrutement d’administrateurs 

Twitter LinkedIn E-mail RSS
formats

Les femmes, l’avenir de la négociation de crise ?

Aliath revient sur le petit-déjeuner Femmes et Business de l’Expansion, février 2013

Laurent Combalbert (*), ancien membre du RAID devenu négociateur de crise, était l’invité du débat « pourquoi les hommes et les femmes ne négocient pas de la même façon ? ».  Convaincu de l’apport des femmes au sein d’un univers longtemps exclusivement masculin – le RAID, il livre une analyse fine et décomplexée de la complémentarité hommes/femmes en valorisant les différences des deux sexes.

Il fait notamment un parallèle intéressant entre les préjugés et l’inconscient collectif qui existent autour de l’image du chef d’entreprise et celle du membre du RAID. Ce sont les mêmes notions de force, de difficultés parfois physiques et de risques qui sont véhiculées et qui tendent à pénaliser l’arrivée des femmes à ce type de responsabilité, alors même que d’autres notions toutes aussi essentielles sont totalement occultées (empathie, émotion, compréhension du contexte…).

Son crédo : si le masculin ne craint pas le risque, le féminin, lui, s’autorise l’émotion ; or, c’est l’émotion qui porte l’intuition. Il conclut en indiquant que la mixité est un atout majeur dans la négociation de situations complexes et vante sans réserve les mérites des équipes mixtes qui s’avèrent extrêmement efficaces sur le terrain.

(*) Laurent Combalbert, officier de police en situation de disponibilité est un négociateur de crise chevronné. Il a fait partie du RAID pendant de nombreuses années.

credit
© 2012 Aliath - Tous droits réservés