Conseil en gouvernance et recrutement d’administrateurs 

Twitter LinkedIn E-mail RSS
formats

Féminiser l’économie pour plus de diversité, d’équité et de modernité

Aliath a participé au Forum « Osons la France », Avril 2013

François Pérol était l’invité du Forum « Osons la France » pour parler de la féminisation de l’économie. Engagé de longue date en faveur de l’égalité hommes/femmes, il a le mérite de l’avoir exprimé sans tabous et mis en œuvre au sein notamment de BPCE qui compte aujourd’hui deux femmes sur six au Comité de Direction Générale et six femmes sur vingt au Comité Exécutif. Des chiffres significatifs lorsque l’on sait que les comités exécutifs, non contraints par la loi à la différence des conseils d’administration ou de surveillance, restent encore très peu féminisés.

S’il ne croît pas à un exercice sexué du métier de dirigeant, « il n’y a pas de différence […], l’important pour un dirigeant est d’avoir du courage, de la vision et de l’empathie », il milite pour qu’il y ait plus de femmes aux postes de responsabilité pour deux raisons simples. La première raison porte sur la diversité et sa richesse intrinsèque, « il faut combattre le fait de recruter des gens qui nous ressemblent […] je suis allergique aux clubs d’hommes ». La seconde est une raison d’équité et d’avenir, « une société moderne n’est pas une société réservée aux hommes, nos enfants ne le désirent pas ».

Convaincu que la féminisation des postes à responsabilité est une tendance de fond juste et nécessaire mais où les progrès sont encore timides, il invite les dirigeants à s’engager plus avant, en se fixant des objectifs précis et régulièrement mesurés. Il incite même les dirigeants à se contraindre au choix pour être toujours en mesure de proposer aux femmes des postes à responsabilités (ex : s’assurer que pour tout poste à responsabilités vacant, il y a au moins une femme candidate, etc.). Il conclut en insistant sur la nécessité de ne pas baisser la garde sur la place des femmes aux plus hautes instances de l’économie et de continuer de pousser le mouvement de fond qui sera d’ici quelques années une réalité des sociétés modernes.

(*) François Perol est Président du directoire de BPCE.

credit
© 2012 Aliath - Tous droits réservés