Conseil en gouvernance et recrutement d’administrateurs 

Twitter LinkedIn E-mail RSS
formats

Ne jamais renoncer, c’est se donner les moyens de réussir

Retour d’Aliath sur la conférence Femmes Chefs d’Entreprises, Mars 2013

Nicolas Doucerain était l’invité de la conférence intitulée « Face à la crise, ayez les bons réflexes ». Un thème qu’il connaît bien pour l’avoir vécu et raconté dans son livre « Ma petite entreprise a connu la crise ». C’était en 2008, son entreprise, Solic, habituée à des taux de croissance avoisinant les 40% par an se voit stoppée net par la crise financière. En quelques mois, son chiffre d’affaires est divisé par deux, tout comme son carnet de commandes.

Passé le choc, il réduit les salaires – à commencer par le sien, il supprime tous les avantages et se voit contraint de licencier. En 2009, après trois vagues de licenciements, les pertes continuent de s’aggraver et la trésorerie passe dans le rouge. C’est alors qu’en son âme et conscience il prend une décision contraire à l’avis général. Il prépare la mise en redressement judiciaire de Solic et annonce son objectif de redresser l’entreprise sous 6 mois.

L’homme, dirigeant autodictate, n’en est pas moins un fin entrepreneur. Il a pris un engagement fort qu’il va accompagner de suite d’actions concrètes et peu habituelles. Le jour même du dépôt de bilan, il appelle tous ses clients et fait toute la transparence sur la situation de son entreprise et ses projets d’avenir. Le pari est fou, peut-être osé aussi, il devient gagnant quand ses clients décident de s’engager à ses côtés et de soutenir le projet. L’entreprise passera la crise.

De cette expérience, Nicolas Doucerain a tiré plusieurs enseignements sur le rôle d’un entrepreneur responsable en temps de crise.

  1. Il doit être exemplaire et montrer l’exemple.
  2. Il doit savoir bâtir des projets à très court-terme qui contribuent à entretenir la dynamique interne. Avoir des projets, c’est avoir une perspective. Cela donne à penser, cela motive la confiance en l’avenir.
  3. Il doit être capable de rendre simple ce qui est compliqué et de se focaliser sur l’essentiel.
  4. Il doit donner du sens, réenchanter l’entreprise.
  5. Il doit faire preuve d’autorité et de rigueur pour que le projet devienne réalité et succès.

(*) Nicolas Doucerain est le PDG du groupe Solic, cabinet de conseil en recrutement et en ressources humaines. Il est chroniqueur expert sur BFM et animateur du blog « Nos PME ont du talent ».

credit
© 2012 Aliath - Tous droits réservés